0
Votre panier

Le plus ancien livre écrit sur la magie

Nous sommes en 1584. Cette année-là paraît à Lyon un livre au nom surprenant : La première partie des subtiles et plaisantes inventions.

On ne connaît pour ainsi dire rien de son mystérieux auteur répondant au nom de I. Prevost qui a cependant réuni pour la première fois en un seul livre les nombreux effets magiques qui étaient réalisés à l’époque. Bien que le jeu des gobelets n’y soit pas mentionné (ce qui est surprenant) on peut supposer qu’ils devaient avoir une place de choix dans la « seconde partie » qui n’a semble-t-il jamais paru puisqu’aucun exemplaire n’est connu à ce jour.

La Première partie n’en est pas moins rare car on ne connaît à l’heure actuelle pas plus d’une douzaine d’exemplaires à travers le monde, rendant ce livre absolument mythique.

Quelques petits livrets de colportage ont sans doute été publiés presqu’en même temps ou un peu auparavant, mais aucun livre ne dépasse à l’époque l’exhaustivité de celui rédigé par I. Prevost.

Petite anecdote, un livre similaire intitulé The Discoverie of Witchcraft paraît en anglais la même année, en 1584. Écrit par Reginald Scot il ne fut cependant publié que quelques mois après l’ouvrage de I. Prevost, faisant du livre français le premier du genre publié sur la magie ! Cocorico !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *